Carnets du Business


           

Prospective: un manque chronique de compétences numériques




Jeudi 11 Mars 2010


L'Europe souffre d'un manque chronique de compétences numériques dans tous les secteurs. Une étude réalisée par empirica et IDC EMEA Government Insights a révélé que le marché européen de la main d'oeuvre pourrait faire face à un manque de 384 000 praticiens TIC d'ici 2015.



Prospective: un manque chronique de compétences numériques
Le secteur des TIC représente actuellement 3% de l'emploi européen, 5% du PIB européen, et 26% des dépenses de la recherche et du développement. Par conséquent, il n'est pas surprenant de constater l'application accrue des solutions TIC pour faire face à de nombreux problèmes de société tels que : l'e-santé, l'e-gouvernement et l'e-apprentissage. En se basant sur cette tendance, il est estimé que l'Europe aura besoin d'environ 5 millions de praticiens TIC au cours des cinq prochaines années.

DIGITALEUROPE - la voix de l'industrie numérique européenne à Bruxelles - ainsi que son partenaire BITKOM, l'association allemande des TIC, et en collaboration avec empirica, société de consultance et de recherche en sciences sociales, a présenté aujourd'hui les faits et chiffres lors d'une conférence de presse qui a eu lieu au CeBIT.

"Le problème ardent de l'Europe est de bâtir une main d'oeuvre suffisamment e-qualifiée pour faire progresser son économie et maintenir sa position de leader au XXIè siècle", a déclaré Bridget Cosgrave, Directrice générale de DIGITALEUROPE. Un redressement économique réussi en Europe peut se produire grâce aux e-compétences et à l'industrie numérique - secteur qui a la capacité de créer 400 000 emplois au cours des cinq prochaines années.

D'ici 2015, 90% de tous les emplois, à travers tous les secteurs, auront besoin d'utiliser les TIC. "Les e-compétences jouent un rôle crucial pour les individus qui recherchent un emploi, ainsi que pour ceux qui en ont déjà un", à déclaré Cosgrave.

"Il est de la plus haute importance de faire évoluer nos e-compétences et l'apprentissage du numérique si l'Europe veut sortir de la crise économique et réduire le chômage, et plus particulièrement celui des jeunes", a confirmé B Korte, Directeur et chef de projet pour la recherche d'e-compétences chez empirica.

"Une main d'oeuvre e-qualifiée est nécessaire pour faire progresser l'économie de l'Europe", explique Korte. "Les emplois de praticien TIC résistent bien à la crise, avec un taux de chômage de 40 à 50% plus bas que les taux généraux".

Les données indiquent que le manque d'e-compétences s'élèvera de 1,7% à 13% des postes vacants en Europe d'ici 2015. "L'Allemagne est fortement affectée par le manque d'e-compétences", a déclaré Bernard Rohleder, Directeur général de BITKOM. "Malgré l'envergure de la crise économique, il y a 20 000 postes vacants pour les professionnels TIC en Allemagne. Le manque d'e-compétences est passé de cyclique à structurel. Sans une augmentation considérable du nombre de professionnels TIC, l'Allemagne sera entravée dans sa capacité d'innovation".

Pour que l'Europe évite de perdre son avantage compétitif et ressorte plus forte de la crise mondiale, elle doit poursuivre son engagement trilatéral du gouvernement, de l'industrie et de l'éducation. Il a été suggéré que l'Europe se trouve à un carrefour crucial, devant investir dans une stratégie et des cadres d'e-compétences pour mettre en relief l'attractivité de ses professions liées aux TIC.

La Semaine européenne des e-compétences est un exemple majeur de la manière dont les actionnaires de l'industrie et de l'éducation peuvent contribuer à réduire le manque d'e-compétences. L'initiative est financée par la Commission Européenne, DG Enterprise & Industry. DIGITALEUROPE et European Schoolnet ont uni leurs forces pour diriger la campagne pan-européenne au nom de la Commission.

Dans la cadre de cette campagne, BITKOM a lancé une initiative nationale "Erlebe it" pour favoriser les e-compétences dans les écoles. "Erlebe it" harmonise les exigences scolaires avec les techniciens TIC des sociétés. Une autre initiative partenaire, "IT Fitness", a émis 3 certificats utilisateurs TIC et fournit un e-apprentissage pour les apprentis.

L'industrie fait face à la responsabilité de satisfaire ses propres futurs professionnels", a déclaré Rohleder. "La Semaine européenne des e-compétences est un excellent moyen de soutenir nos efforts nationaux pour un secteur TIC compétitif et innovant".

"L'Europe pourrait perdre un avantage compétitif important au profit de pays émergents dotés d'un savoir-faire technique considérable, si nous ne tirons pas pleinement profit de la capacité de l'industrie numérique à diriger sa croissance et ses e-compétences pour pourvoir des postes - deux outils clés pour une prospérité et une continuité à long terme du modèle social européen. C'est maintenant le moment de s'investir", déclare Cosgrave.


Plus d'infos sur:
DIGITALEUROPE
BITKOM

BRUXELLES/PRNewswire
Photo: Photo Libre

Les Cdb




Rejoignez-nous
Twitter
Rss

Recherche









2ème édition, revue et augmentée



VA Press sur Twitter
VA Press : Corse, la nouvelle collectivité sur le chemin de l’autonomie ou de l’indépendance La liste nationaliste corse « Pè… https://t.co/3dUGc5RTIB
VA Press : Oui à la protection des enfants sur Internet ! Le Chef de l'État a déclaré samedi l'égalité femmes-hommes « grande… https://t.co/BhvVAo7YLt
VA Press : Zoom sur la parentalité étudiante La diffusion des méthodes modernes de contraception et la possibilité d'interromp… https://t.co/MMu6Oi2VMt
VA Press : Pour leur 25ème anniversaire les SMS entament leur déclin Les SMS existent depuis 1992 et ont explosé au seuil de l… https://t.co/tdxAU8yNRL
VA Press : Suicide devant les caméras en pleine audience, mystère sur l’origine du poison Le Tribunal pénal international pour… https://t.co/TnFo5KKyUa