< head > < /head >
Carnets du Business


           

Puisque les médias évaluent ses projets, Elon Musk veut évaluer les médias




Vendredi 25 Mai 2018


Le milliardaire semble agacé par les critiques qui fusent sur ses projets et les problèmes industriels ou managériaux qu’il rencontre. Ciblé récurrente des médias, il annonce qu’il veut lancer une plateforme de notation des médias et des journalistes.



Cretive Commons - Pixabay
Cretive Commons - Pixabay
Elon Musk veut lancer une plateforme d’évaluation des médias en réactions aux critiques dont il est victime. L’entreprise peut souvent avoir l’impression que les médias sont l’ennemi. Elle peut avoir l’impression qu’en se focalisant sur les faiblesses ou les erreurs de parcours, enfin tout ce qui est négatif, les journalistes font du mal au business. C’est oublier que sans les médias, beaucoup d’activités et d’entreprises ne seraient pas connues. Elon Musk semble ainsi oublier que s’il est aujourd’hui très critiqué lorsqu’une de ses voitures prend feu, c’est qu’il a d’abord cherché à attirer tous les projecteurs sur ses projets. Un peu comme un Trump qui ne serait rien sans les médias grands publics, Elon Musk surfe désormais sur sa célébrité pour les attaquer lorsqu’ils ne servent plus ses intérêts.

Les médias sont donc les bienvenus lorsqu’il présente dans une ambiance scénarisée le dernier modèle Tesla ou son projet de tube sous-terrain. En revanche, quand une de ses voitures prend feu, il préférerait qu’il ne fasse pas leur travail. Avec ses annonces extraordinaires, ses promesses de révolutions technologiques dans plusieurs secteurs du transport, Elon Musk est piégé par sa stratégie presse. Il a cherché à être visible, a beaucoup promis et désormais – alors qu’il rencontre des difficultés industrielles notamment avec Tesla – il ne veut plus jouer le jeu. « «Le crowdsourcing est une très bonne idée. Je pense que nous devrions aussi inviter des anonymes à participer sur la ligne d'assemblage de Tesla - cela pourrait accélérer la production de la Model 3», a réagi Nate Silver, rédacteur en chef de Five Thirty Eight. Le journaliste rappelle avec sarcasme le retard pris sur la production du dernier modèle de la firme. » relève Le Figaro. Avec un peu de chance il aura réglé ses problèmes de retard de production et mis au point la technologie de ses moteurs avant que cette plateforme voie le jour. Et lorsqu’il voudra faire la promotion de ses voitures, il adaptera certainement de nouveau son discours.

Joseph Martin

Dans cet article : critiques, Figaro, medias, musk, tesla




Rejoignez-nous
Twitter
Rss

Recherche





L'actualité économique avec le JDE




2ème édition, revue et augmentée



VA Press sur Twitter
VA Press : Dépression post-partum : le poids de la douleur Une étude fait le lien entre la douleur ressentie après l’accouchem… https://t.co/iK5FckAfPI
VA Press : Mieux manger c’est lutter contre la dépression Une étude de l’Inserm et de chercheurs de l’université de Montpellie… https://t.co/sqWgiisv3J
VA Press : Le Français progresse en chiffre mais pas en proportion 300 millions de personnes parlent français dans le monde, c… https://t.co/6eDrz0AZML
VA Press : Cancer du sein : les astuces pour éviter la prise de poids Le cancer du sein est une épreuve suffisamment compliqué… https://t.co/mwWbgihhIh
VA Press : Une application utilise l’espace pour diminuer le nombre d’accidents de voitures Quatre associés du Sud de la Franc… https://t.co/mww2SKUGR6