Carnets du Business


           

Quand la Chine installe des logiciels espions dans les téléphones des touristes




Vendredi 5 Juillet 2019


Les presses allemande et britannique révèlent que la Chine installe discrètement une application de surveillance dans les téléphones de touristes. Les autorités du pays auraient ainsi passé au crible les téléphones des voyageurs étrangers lors de leur passage de la frontière.



Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
Voilà une information inquiétante pour les sinophiles ou touristes. D’après The Guardian et des titres de presse allemands, les autorités chinoises ont installé des logiciels espions dans les téléphones portables de touristes. « Cette application aurait été installée par des gardes-frontières sur les téléphones de touristes sans les en avertir. Ce sont des voyageurs allemands qui s’en sont rendus compte les premiers, avant d’aller présenter leurs téléphones aux journalistes du Süddeutsche Zeitung et de NDR.  Ils auraient du donner leur téléphone aux autorités, puis fournir leur code PIN ou mot de passe nécessaire pour déverrouiller l’appareil, confisqué par la police des frontières pendant environ une heure. C’est pendant ce laps de temps que l’application en question aurait été installée sur les smartphones Android. Les iPhones, eux, auraient simplement été reliés à une machine poursuivant le même objectif » précise Le Journal du Geek .

D’après les informations qui ont été publiées dans la presse, les gardes-frontières ont cherché des données personnelles en tous genres. Islamisme radical, Ramadan, Dalai Lama, goût musicaux faisaient partie des 73 000 fichiers recherchés. « Et surtout, (cette fouille) ratisse également tout un tas de données personnelles. Les appels téléphoniques, textos, applis utilisées, noms d’utilisateur : presque tout y passe, avant d’être expédié vers des serveurs. L’emplacement et la durée du stockage de données restent inconnus à ce jour » poursuit le site spécialisé.

Le pot aux roses aurait été découvert parce que des fonctionnaires chinois auraient oublié de supprimer l’application comme cela est prévu. « C’est ainsi que certains touristes auraient découvert une application nommée 蜂采 sur leur téléphone. Il est difficile de savoir depuis combien de temps ce système est en place. A l’heure actuelle, les autorités chinoises n’ont pas réagi aux demandes de clarification des auteurs de cette enquête » ajoute Le Journal du Geek. Et d’expliquer que cette intrusion musclée fait partie de la surveillance et répression très musclée des autorités chinoises concernant la région du Xinjiang.

Joseph Martin




Recherche

Rejoignez-nous
Twitter
Rss
Facebook










2ème édition, revue et augmentée



VA Press sur Twitter