Carnets du Business


           

RATP et Airbus s’associent pour des navettes volantes autonomes




Jeudi 16 Mai 2019


L’entreprise publique RATP et l’européenne Airbus viennent de signer un partenariat pour développer un « service de mobilité aérienne urbaine ». Des navettes volantes et autonomes qui rendent accessible les images les plus emblématiques des films de Science-Fiction.



Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
Des navettes volantes et autonomes dans le ciel de Paris. Le projet est sorti des livres et films de science-fiction et se retrouve en enjeu d’un partenariat entre Airbus et la Ratp. « À70 ans, la RATP n’a pas froid aux yeux. L’entreprise publique, connue pour son métro parisien et son réseau de bus, vient de signer avec Airbus un partenariat destiné à donner naissance à un « service de mobilité aérienne urbaine » en Île-de-France. En clair à des navettes autonomes volantes » nous apprend Le Figaro. « Les vols autonomes ne font plus partie de la science-fiction. Aujourd’hui, nous disposons des briques techniques, mais il faut les harmoniser afin de les intégrer dans la vie quotidienne des usagers sans remettre en cause note priorité, la sécurité » a déclaré à cette occasion le président d’Aribus, Guillaume Faury.

Airbus a d’ailleurs déjà dévoilé des photos d’un prototype de taxi volant. En s’associant à la RATP sur ce projet, le constructeur européen veut étudier les enjeux d’un intégration dans la ville. « Avec la RATP, le constructeur va étudier d’ici à la fin de l’année le moyen d’offrir un service accessible au grand public avec des véhicules s’intégrant facilement dans un environnement urbain. Les deux entreprises ont fait cette annonce dans le cadre du sommet Tech For Good, qui réunit à Paris les grands noms des nouvelles technologies » ajoute Le Figaro. Attachées à démontrer qu’il ne s’agit pas d’un coup marketing, les deux entreprises assurent que l’objectif est de mettre en place des navettes de quatre à six places pour un coût de un à deux euros par kilomètre. Un tarif tout à fait raisonnable si on le compare avec le taxi, d’autant que dans les airs chaque kilomètre porte plus et évite les embouteillage. Ensuite, le tandem d’entreprises compte bien partir à l’assaut d’autres grandes villes dans le monde.

Joseph Martin




Recherche

Rejoignez-nous
Twitter
Rss
Facebook










2ème édition, revue et augmentée



VA Press sur Twitter