Carnets du Business


           

Rafales, de nouvelles perspectives en Inde




Mardi 2 Décembre 2014


D’après le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, l’avionneur Dassault et l’Etat français seraient sur le point d’enfin vendre le bijou français de l’aviation militaire. Après une série de déconvenue, ce contrat à 12 milliards de dollars implique aussi des échanges de technologie qui jouent en la faveur de la France.



Rafales, de nouvelles perspectives en Inde

Les négociations ont repris entre la France et l’Inde autour du contrat de vente de 126 avions de chasse Rafale à l’Inde. Alors que les discussions ont commencé début 2012, l’absence d’annonces laissaient présager un scénario décevant comme se fut le cas au Brésil. Mardi 2 décembre, le ministre français de la Défense a répondu aux mauvais augures en se rendant en Inde pour rencontrer son homologue local Manohar Parrikar. « Tous les sujets ont été évoqués, y compris le Rafale. Il a été décidé que tout désaccord serait résolu de manière accélérée » a expliqué à l’Agence France presse un porte-parole du ministre indien.

Négociations exclusives

La grande différence avec le dossier brésilien repose sur le fait qu’il ne s’agit pas d’un simple contrat de vente d’appareils. En effet, il est prévu que seulement 18 modèles soient fabriqués en France alors que les autres seront produits sous licence en Inde. D’après le ministre c’est à cause des points relatifs au transfert de technologie que le contrat traine.
« Le contrat du Rafale estimé à environ 12 milliards de dollars implique un complexe partage de technologies et selon la presse indienne, les discussions achoppent actuellement sur la question des responsabilités (délais, dommages..) pour les appareils produits en Inde » ajoute l’AFP.

L’agence de presse rapporte par ailleurs que l’intérêt des concurrents pour un contrat d’une telle ampleur reste très vif. Ces derniers seraient en effet « aux aguets en cas d'échec des négociations en Inde, la Grande-Bretagne ayant ainsi récemment indiqué que l'offre de vente de l'Eurofighter était toujours sur la table. »

L’offre de la France semble cependant difficile à battre. Le partenaire indien de Dassault, Hindustan Aeronautics Limited (HAL), une fois autorisé à fabriquer les appareils, bénéficiera de la technologie complète assortie au droit d’exporter le Rafale.

Jean Camier





Rejoignez-nous
Twitter
Rss

Recherche





L'actualité économique avec le JDE




2ème édition, revue et augmentée



VA Press sur Twitter
VA Press : Arabie Saoudite : le sport comme levier d’émancipation pour les femmes Alors qu’elles sont sur le point d’obtenir l… https://t.co/TKJ7UMkymY
VA Press : Les journalistes de l’affaire Weinstein récompensés par le Pulitzer Les journalistes du New York Times et New Yorke… https://t.co/3YJx38HuB0
VA Press : Nathalie Baye au secours des grands singes menacés Plusieurs personnalités dont Nathalie Baye ont décidé d’utiliser… https://t.co/rXrPeKijs9
VA Press : Se coucher tard, c’est avoir plus de chance de mourir D’après une étude britannique effectuée en analysant un demi-… https://t.co/EzyUBr4to0
VA Press : « Les aliments qui empoisonnent » : l’alerte de 60 millions de consommateurs La revue 60 millions de consommateurs… https://t.co/CRvLK7tV1j