Carnets du Business


           

Rafales, la France et la Belgique discutent d’un contrat et d’une collaboration




Lundi 11 Septembre 2017


La Belgique a demandé à la France de lui faire une proposition précise pour l’achat de Rafales pour remplacer les F 16 de son armée. Du côté français on parle plus d’un accord de coopération large que d’une simple vente d’appareils.



ILD
ILD

Rien n’est fait mais les concurrents ont eu tort de mettre hors-jeu trop rapidement la France et Dassault Aviation. Dans le domaine des gros contrats de l’industrie militaire, la guerre de l’image précède toujours celle des produits. Alors que les Américains avaient laissé entendre que le Rafale ne correspondait pas aux attentes de la Belgique, les autorités du pays ont envoyé un signal contraire.

Alors que Bruxelles veut remplacer la flotte vieillissante de F 16 de son armée, la France a reçu un signe encourageant quand les autorités belges ont demandé à Paris d’envoyer une proposition formulée. « Une collaboration qui irait plus loin qu'un simple accord de fourniture de matériel, puisque la ministre Florence Parly a évoqué un partenariat approfondi entre les deux pays, qui pourrait prendre la forme d'un accord intergouvernemental intégrant la fourniture de Rafale, la coopération opérationnelle, la formation et le soutien » commente Boursier.com.

Dans cette optique Dassault a des arguments alléchants. Puisque le groupe est déjà implanté en Belgique, le contrat pourrait avoir des retombées économiques directes dans le pays. « Un volet industriel et technique complèterait le dispositif. Dassault Aviation et ses partenaires se sont immédiatement réjouis de cette proposition, qui ouvre un nouvel horizon d'export au Rafale. Ils mettent en avant leur présence ancienne en Belgique, leurs 3.000 salariés belges et leur réseau de plus de 800 fournisseurs référencés dans le pays. Ils revendiquent plus de 800 millions d'Euros de commandes annuelles à la Belgique » continue le site spécialisé.

Difficile de prévoir le contrat qui est en jeu ni les moyens que la Belgique est prête à engager. Le pays est aujourd’hui maitre d’une flotte de 59 avions de chasse F 16 avec une partie qui date des années 1970. « Initialement, le pays possédait 160 de ces avions de combat américains, mais la réorganisation de la défense du pays avait conduit à réduire la taille de la flotte, notamment en cédant des appareils à la Jordanie il y a une dizaine d'années » conclue Boursier.com.


Joseph Martin





Rejoignez-nous
Twitter
Rss

Recherche


L'actualité de la RSE



L'actualité économique avec le JDE




2ème édition, revue et augmentée



VA Press sur Twitter
VA Press : Le bien-être des citoyens dépend il de l'intégration interculturelle ? Une étude révèle que les le bien-être et la… https://t.co/wMvIND9ePm
VA Press : Le prix Lucas Dolega remis au photojournaliste Narciso Contreras La Ville de Paris a remis le Prix Lucas Dolega au… https://t.co/5bXqdh8tMg
VA Press : Pub et sexisme : des marques s’engagent à arrêter les clichés Vingt-huit marques s’engagent à lutter contre les cli… https://t.co/rRCH67bDWM
VA Press : Le cinéma d'animation, un joyau charentais Angoulême a tenu la dragée haute aux premiers Emile Awards le 8 décembre… https://t.co/HnLTmhVppd
VA Press : Ibuprofène, des risques pour la fertilité masculine D’après une étude scientifique publiée dans Proceedings of the… https://t.co/8WXNLFJBcj