Carnets du Business


           

Recrutement : le gros manque de profils qualifiés




Lundi 25 Mars 2019


D’après une étude du cabinet Robert Half relayée par « Courrier Cadres », deux recruteurs sur trois craignent d’avoir du mal à recruter des profils qualifiés les cinq prochaines années. Un appel à la formation interne que les entreprises vont devoir relever.



Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
Les entreprises en ont besoin mais ils ne les trouvent pas. C’est ce qui ressort de l’étude du cabinet de recrutement Robert Half sur les profils qualifiés. D’après ce travail relayé par Courrier Cadres, deux tiers des recruteurs assurent qu’ils ont de plus en plus de mal à trouver des personnes qualifiées. Les cadres interrogés expliquent qu’aujourd’hui c’est plus difficile qu’il y a cinq ans et prévoient que d’ici 2024 ce sera encore plus compliqué.

« Ceci sera particulièrement vrai pour des postes de planification et analyse financière (31 %), comptabilité de gestion (30 %) soutien juridique et RH (29 %) ; ainsi que pour des postes nécessitant une expertise technique dans le domaine de la sécurité informatique (53 %), des technologies du Cloud (37 %) et de la gestion des bases de données (29 %) », explique l’étude. « Selon le cabinet, « bien que les intentions d’embauches soient prometteuses », les entreprises font actuellement face à des « décalages » entre les compétences des candidats et celles demandées. Conséquence : 63 % des recruteurs interrogés pensent qu’au cours des 12 prochains mois, « il sera plus difficile pour l’entreprise d’embaucher des professionnels compétents en raison des nouvelles technologies déployées au sein des divers services » » sélectionne Courrier Cadres. 

Les pistes qui expliquent cette situation sont multiples. Il y a les exigences des générations Y et suivantes mais aussi les évolutions des formations. Ainsi, l’étude montre que certaines compétences sont en état de « pénuries » quand la multiplication des profils hybrides ou à cheval sur plusieurs compétences se fait aussi remarquer. 

Pour les entreprises, il va falloir miser de plus en plus sur la formation interne. Orienter le management vers le repérage des éléments les plus prometteurs et adaptés à la culture d’entreprise doit être valorisé. Ce pourrait aussi être une solution pour éviter un turn over trop important. La barrière entre juniors et seniors ne peut pas rester infranchissable.

Lire en intégralité l’article sur le site du Courrier Cadres

Joseph Martin




Recherche

Rejoignez-nous
Twitter
Rss
Facebook










2ème édition, revue et augmentée



VA Press sur Twitter