< head > < /head >
Carnets du Business


           

Réunions en marchant : ras-le-bol des modes managériales ridicules




Mercredi 12 Décembre 2018


Le « cowalking » - qui consiste à organiser des réunions en marchant – serait la nouvelle tendance managériale. Les spécialistes autoproclamés se succèdent et vantent toutes les vertus de cette nouvelle mode. Une nouvelle démonstration du ridicule d’une vision du management qui cherche toujours à systématiser les idées les plus banales.



Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
Le bon manageur n’est certainement pas celui qui cherche sur internet de nouvelles astuces. Il est grand temps d’expliquer aux foules que les modes managériales ne règlent jamais les problèmes de fond. Chaque année c’est la même rengaine avec une pratique nouvelle, venue des Etats-Unis ou des pays scandinaves qu’une poignée d’entreprises déclarent fièrement être les pionniers en France. Le management bienveillant est sur toutes les lèvres tandis qu’en parallèle, les chiffres des maladies professionnelles continuent à exploser.

Preuve par l’exemple, la dernière mode du « cowalking » compile tous les écueils de ces insupportables modes managériales. Un nom anglais, défendu par des « spécialistes du management bienveillant » et une rhétorique qui part de maux professionnels bien réels en promettant leur disparition grâce à cette « nouveauté» si elle se généralise. « Le principe est simple : plutôt que quitter son siège de bureau pour celui d'une réunion, les employés préfèrent marcher en discutant. « Pour nous, ce sont des balades inspirantes. Je vais marcher dehors avec un collaborateur au lieu de rester à l'intérieur. Ce n'est pas une réunion en extérieur mais un temps d'échange lorsque nous avons besoin de réfléchir à un projet ou débriefer », explique Valérie Leselbaum-Stepler, directrice relations médias chez Axa France. Ces sorties hors du bureau ne doivent pas se faire « pour de mauvaises raisons », d'après le spécialiste du management. « Parfois, c'est uniquement parce que son supérieur fume ! Il demande à être accompagné. » » explique le journal Ouest-France. Une précision de taille, nous qui pensions que les sorties pour de mauvaises raisons étaient une bonne chose…

Au risque de gâcher le suspense, cette pratique ne sortira jamais du cadre des startups et des groupes qui veulent démontrer qu’ils sont à la pointe. Les tensions professionnelles ne disparaitront pas. Quant aux bons manageurs attentifs à leurs collaborateurs et qui n’ont pas attendu un mot anglais pour trouver des astuces pour mettre à l’aise leurs collaborateurs et faciliter le dialogue, qu’on les laisse un peu tranquilles.

Joseph Martin

Dans cet article : cowalking, management, mode, Ouest France



Recherche

Rejoignez-nous
Twitter
Rss









2ème édition, revue et augmentée



VA Press sur Twitter
VA_Press : Guillaume Alvarez, Steelcase : « Le pouvoir de l’espace de travail, c’est de créer de la confiance et de l’engageme… https://t.co/EbXTHclnJs
Mercredi 16 Janvier - 14:32
VA_Press : Le Général de Villiers, nouveau "chief happiness officer" du management https://t.co/9HviGLQsPr #management #chiefhappiness
Mercredi 16 Janvier - 14:31
VA_Press : Electricité : Le Médiateur de l’énergie améliore son comparateur d’offres vertes https://t.co/xdekN3MRO9 #energieverte #comparateur
Mercredi 16 Janvier - 14:25
VA_Press : Les mesures du gouvernement contre la pollution lumineuse https://t.co/YgHOZDJ1Nn #pollution #extinction
Mercredi 16 Janvier - 14:22
VA_Press : Hausse des prix inattendue pour Netflix https://t.co/oLgu5wuFGc #Netflix #tarifs #economie
Mercredi 16 Janvier - 14:10