< head > < /head >
Carnets du Business


           

Sadri Fegaier, l’homme d’affaires qui fait peur à Fnac Darty




Lundi 4 Juin 2018


Dans un portrait détaillé, Le Parisien-Aujourd’hui en France met les projecteurs sur une homme d’affaires étonnant et ambitieux, Sadri Fegaier. L’entrepreneur parti de rien possède désormais 11% de Darty Fnac et son caractère fonceur laisse présager qu’il ne s’arrêtera pas là.



Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
Chez ceux qui réussissent dans les affaires il y a les bons gestionnaires et les conquérants. Et c’est bien parce que Sadri Fegaier est clairement dans la deuxième catégorie que son entrée au capital de Fnac Darty en février n’est pas passée inaperçu. « Toujours impeccablement habillé, de préférence en costume slim bleu marine sur chemise blanche, Sadri Fegaier fait tout pour passer inaperçu. Mais en 2018, les ambitions de cet entrepreneur autodidacte d’à peine 40 ans l’obligent à sortir du bois. Fondateur de la SFAM (Société française d’assurances multirisques), il apparaît sous les projecteurs de l’actualité le 6 février dernier. Ce jour-là, il met 330 millions d’euros sur la table et s’empare de 11,34 % du capital de Fnac Darty » raconte Le Parisien-Aujourd’hui en France , en accroche d’un long portrait de l’homme d’affaires.

Celui qui a commencé dans les affaires à la tête d’une petite boutique SFR en Isère avant d’en posséder cinq est aujourd’hui à la tête de la SFAM, société d’assurances valorisée 1,7 milliard d’euros début 2018. Pas encore quarante ans, il ne cache pas ses ambitions ce qui inquiète Fnac Darty. Deux mois après son entrée au capital il est débouté de sa demande de siège au conseil d’administration à cause d’une  « demande trop tardive » qui n’a pas permis d’enquêter sur d’éventuels conflits d’intérêts puisque SFAM est un partenaire du groupe.

« Depuis, les relations se seraient détériorées, selon une information vendredi de BFM Business. La direction du groupe aurait peu apprécié ce rachat d’actions à son insu, même s’il est légal. Mais surtout, Sadri Fegaier multiplierait les pressions pour accroître son business avec la Fnac, menaçant de racheter le groupe dans les deux ans » continue le quotidien. L’article mérite d’être lu. Jeune et ambitieux, à la porte des grands groupes, Sadri Feggaier est indéniablement un personnage à suivre.

Lire ici en intégralité l’article sur le site du Parisien

Joseph Martin





Rejoignez-nous
Twitter
Rss

Recherche


L'actualité de la RSE



L'actualité économique avec le JDE




2ème édition, revue et augmentée



VA Press sur Twitter
VA Press : Dépression post-partum : le poids de la douleur Une étude fait le lien entre la douleur ressentie après l’accouchem… https://t.co/iK5FckAfPI
VA Press : Mieux manger c’est lutter contre la dépression Une étude de l’Inserm et de chercheurs de l’université de Montpellie… https://t.co/sqWgiisv3J
VA Press : Le Français progresse en chiffre mais pas en proportion 300 millions de personnes parlent français dans le monde, c… https://t.co/6eDrz0AZML
VA Press : Cancer du sein : les astuces pour éviter la prise de poids Le cancer du sein est une épreuve suffisamment compliqué… https://t.co/mwWbgihhIh
VA Press : Une application utilise l’espace pour diminuer le nombre d’accidents de voitures Quatre associés du Sud de la Franc… https://t.co/mww2SKUGR6