Carnets du Business


           

Sécurité des paiements en ligne : Ogone présente les résultats de son troisième baromètre 3D Secure




Lundi 22 Mars 2010


• En Europe, la part des transactions 3D Secure se stabilise autour de 48%. Le nombre de transactions avec authentification du porteur de carte fait un bond spectaculaire : il atteint 69% en février 2010 contre 45% en mai 2009.
• La France, en revanche, reste parmi les mauvais élèves de l’Europe avec seulement 13% de transactions 3D Secure (contre 11% en septembre 2009). Pourtant, la part des transactions 3D Secure avec authentification du porteur de carte atteint 94%.



Ogone, opérateur international de paiement Internet, présente les résultats de son troisième panorama européen 3D Secure, réalisé auprès de plus de 6 100 e-commerçants en février 2010. Pour la première fois, la progression de ce système, conçu pour limiter le risque de fraudes liées aux tentatives d’usurpation d’identité, semble se stabiliser en Europe, autour de 48% des transactions (contre 52% de transactions classiques SSL). Parmi les transactions 3D Secure, l’étude révèle une forte hausse des transactions pour lesquelles le porteur s'est authentifié : 69% sur l'ensemble du territoire européen, contre 51% en septembre 2009 et 45% en mai 2009. La France décroche même la palme avec 94% de transactions 3D Secure avec authentification du porteur de carte.

L'authentification du porteur de carte en forte progression

D’après ce troisième baromètre 3D Secure, réalisé entre le 1er et le 10 février 2010 auprès de 6 182 marchands en Europe (utilisant la solution Ogone e-commerce, accédant à 51 acquéreurs et touchant plus de 139 nationalités de porteurs de cartes) le système 3D Secure poursuit son développement.

Si, avec 48%, la part des transactions 3D Secure reste globalement stable en Europe (comparativement aux classiques transactions SSL), le nombre de transactions 3D Secure avec authentification du porteur de la carte fait quant à lui un bond spectaculaire. Ainsi, de 45% en mai 2009 et 51% en septembre 2009, il atteint 69% en février 2010.

Des disparités toujours fortes en Europe

Comme c'était déjà le cas lors des deux études précédentes, le baromètre confirme la persistance de disparités fortes entre les pays quant au taux de déploiement de 3D Secure. Ainsi, le Royaume-Uni reste en tête des pays européens avec 96% de transactions 3DS, suivi de près par les Pays-Bas (86%) et la Belgique (72%). La France, de son côté, reste loin derrière avec seulement 13% (contre 11% en septembre 2009).

L’étude révèle pourtant que du côté banques, les moyens mis à la disposition des porteurs de cartes pour s’authentifier se sont généralisés en 2009 : avec 94% de transactions 3D Secure avec authentification, la France devance même le Royaume-Uni (83%), les Pays-Bas (69%) et la Belgique (68%).

« Un retard toujours aussi surprenant car 3D Secure constitue une véritable sécurité pour les e-commerçants : l’authentification empêche les fraudes pour usurpation d’identité, et une fois authentifié, un client ne peut plus contester la transaction », commente Patrick Flamant, Country Manager France d'Ogone.

En France, la durée moyenne d’un paiement avec authentification 3D Secure (mesurée depuis la redirection du site marchand vers Ogone, incluant la saisie des données carte, la phase d’authentification et l’autorisation jusqu’au retour vers le site marchand) est 2 fois supérieure à celle d’une transaction classique SSL (208 secondes contre 100). Souvent reproché au système 3D Secure, l’allongement du temps de traitement des transactions ne semblent toutefois pas être la cause principale du retard accumulé par la France dans la mise en œuvre du système 3D Secure par rapport à ses voisins européens puisque les autres pays ont des durées de transactions similaires (219 contre 104 secondes).

Malgré tout, le taux d'échec des transactions 3D Secure en France reste plus élevé que dans le reste de l'Europe : avec 13% (contre 9,7% en moyenne européenne), il est 4 fois plus important qu'au Royaume-Uni (3%). « Manque d'information et/ou non maîtrise du système 3D Secure par les consommateurs ? Manque d’occasions de s’authentifier pour les acheteurs en ligne et les utilisateurs de banque en ligne ? », ajoute Patrick Flamant.

« Faciliter l'adoption de 3D Secure en France passera sans doute par un effort en communication de tous les acteurs du e-commerce, et des banques en particulier, afin de sensibiliser à fois les marchands et les consommateurs à l'importance de l’authentification dans une économie numérique sécurisée. Tandis qu'une amélioration de l'ergonomie des solutions d'authentification voire même la mise en place de solutions mixtes 3DS/SSL, paramétrables selon le montant du panier d’achat, le pays d’émission de la carte bancaire, les tranches horaires… devraient aussi favoriser le déploiement de 3D Secure » conclut Patrick Flamant.

Source: OGONE

Les Cdb




Rejoignez-nous
Twitter
Rss

Recherche


L'actualité de la RSE



L'actualité économique avec le JDE




2ème édition, revue et augmentée



VA Press sur Twitter
VA Press : Réduire la teneur en sucre, le nouveau défi de la filière alimentaire Dans une nouvelle étude, l'OMS cherche à savo… https://t.co/sfsJI45Klj
VA Press : Corse, la nouvelle collectivité sur le chemin de l’autonomie ou de l’indépendance La liste nationaliste corse « Pè… https://t.co/3dUGc5RTIB
VA Press : Oui à la protection des enfants sur Internet ! Le Chef de l'État a déclaré samedi l'égalité femmes-hommes « grande… https://t.co/BhvVAo7YLt
VA Press : Zoom sur la parentalité étudiante La diffusion des méthodes modernes de contraception et la possibilité d'interromp… https://t.co/MMu6Oi2VMt
VA Press : Pour leur 25ème anniversaire les SMS entament leur déclin Les SMS existent depuis 1992 et ont explosé au seuil de l… https://t.co/tdxAU8yNRL