Carnets du Business


           

Snapchat crée une filiale française




Mardi 28 Juin 2016


L’application mobile valorisé 17 milliards mise sur la France en ouvrant une filiale dans l’Hexagone. L’entreprise cherche un représentant pour se développer dans le pays et notamment en nouant des liens avec des annonceurs locaux.



Snapchat débarque en France. L’application mondialement connue, et très bien implantée en France auprès des utilisateurs, va ouvrir un bureau en France. Jusqu’ici la société cotée à 17 milliards de dollars pilotait ses activités européennes depuis Londres, où une dizaine de personnes sont embauchées.

Recherche d’un patron pour la France

Début juin les statuts ont été déposés auprès du tribunal de Commerce de Paris. « La création de cette structure est une première étape dans les plans de Snapchat en France. L'entreprise est à la recherche d'un ou d'une responsable pour mener ses activités dans le pays. Ces dernières consisteront d'abord à renforcer les relations avec les annonceurs. Les utilisateurs français ont commencé à voir s'afficher des publicités au sein de l'application depuis quelques mois » décrypte Le Figaro.

Avec huit millions d’utilisateurs chaque mois, Snapchat est plus populaire que l’application Instagram. « La majorité de ces utilisateurs, très fidèles, ouvrent l'application tous les jours. Snapchat soigne cette audience et veut la faire grossir encore. En mai, l'entreprise américaine s'est offert sa première campagne publicitaire en Ile-de-France. Elle a aussi largement augmenté le nombre de «filtres géolocalisés», des images dédiées à des endroits spécifiques, disponibles en France. La plupart des grandes villes françaises ont désormais le droit à un logo, qui peut être ajouté sur une photo ou une vidéo. Paris dispose de plusieurs filtres ainsi que d'une «story» officielle. Elle est mise à jour quotidiennement par des employés de Snapchat aux États-Unis. Ce poste devrait bientôt déménager à Londres » continue le quotidien national.

Cette audience mérite d’être développée pour l’entreprise qui a de grands projets pour la France. Quelques grandes sociétés comme Oreo ou Samsung ont décidé d’utiliser les espaces publicitaires de l’application pour leurs campagnes et notamment par l’intermédiaire de filtres sponsorisés. Par ailleurs, à quelques mois de l’élection présidentielle française, l’application pourrait espérer développer sa notoriété notamment avec les comptes de personnalités.

Lire en intégralité l’article sur Le Figaro
 

Sébastien Arnaud





Rejoignez-nous
Twitter
Rss

Recherche









2ème édition, revue et augmentée



VA Press sur Twitter
VA Press : Edouard Baer « claqué » quitte la matinale de Radio Nova L’acteur et comédien Edouard Baer a annoncé qu’il ne pours… https://t.co/elIv0t5RYP
VA Press : Cancer : la ministre de la Santé promet de mieux rembourser les perruques Alors que c’est une promesse qui n’est pa… https://t.co/nq91jQqhJJ
VA Press : Sommes-nous manipulés par Greenpeace ? https://t.co/sb3EzWqiGS via @wordpressdotcom
VA Press : La rémunération par les pourboires remise en question aux Etats-Unis Les discussions autour du service non compris… https://t.co/byKB26Edj1
VA Press : Les Etats-Unis quittent le Conseil des droits de l’homme de l’ONU L’ambassadrice américaine aux Nations Unies, Nikk… https://t.co/e9ysWRnaQc