Carnets du Business


           

Toy’R’Us ferme ses magasins américains, le naufrage s’accélère




Mercredi 14 Mars 2018


Six mois après avoir placé l’entreprise sous statut de faillite, Toys’R’Us vient d’annoncer la fermeture de 700 magasins mettent en danger 33 000 salariés américains. Aujourd’hui, l’objectif est simplement de ne pas tout perdre.



ILD
ILD
Ce n’est pas une surprise mais tout un symbole. Le géant mondial du jouet, celui qui est célèbre pour ses magasins immenses avec des dinosaures géants, des maisons de Barbie grandeur nature continue sa descente aux enfers. Le patron du groupe Toy’R’Us vient d’annoncer à ses salariés que 700 des magasins américains du groupe seront fermés ou cédés. « Le PDG David Brandon, qui a mis l’entreprise sous la protection de la loi sur les faillites en septembre 2017, en a informé, mercredi 14 mars, ses salariés au siège de l’entreprise à Wayne, dans le New Jersey. La demande de liquidation doit être déposée au tribunal incessamment.Il s’agit d’un des plus grands naufrages dans le commerce de détail américain, depuis celui de The Sports Authority, qui employait 14 500 salariés et a fermé, en 2016, ses 460 magasins de sport » rapporte Le Monde .
 
En dehors des Etats-Unis aussi les magasins devraient connaitre le même sort. Les quelques 800 magasins à travers la planète sont sur la sellette avec la liquidation programmée des activités dans les pays européens, asiatiques ou d’Océanie. « Toutefois, selon la presse américaine, l’entreprise tente de trouver un acheteur pour sauver les 82 magasins du Canada et former une entité qui reprendrait les 200 magasins américains les plus rentables et conserverait la marque vivante. Rien n’est conclu pour l’instant », nuance le quotidien français.
 
Il y a six mois la direction annonçait que le groupe entamait une période dure de restructuration favorisée par la mise en faillite et réorganisation de la dette. La stratégie s’est avérée perdante et ses activités se son encore plus effondrées à la fin de l’année. Pris à la gorge par sa dette monstrueuse de cinq milliards de dollars, Toy’R’Us n’a jamais eu la possibilité d’investir massivement dans le commerce en ligne et la transition vers les nouvelles habitudes de consommation. Difficile de chiffrer encore les dégâts de cette annonce pour le secteur et notamment pour les milliers de sous-traitants du groupe.

Joseph Martin

Dans cet article : le Monde, naufrage, Toy'R'Us




Rejoignez-nous
Twitter
Rss

Recherche


L'actualité de la RSE



L'actualité économique avec le JDE




2ème édition, revue et augmentée



VA Press sur Twitter
VA Press : Edouard Baer « claqué » quitte la matinale de Radio Nova L’acteur et comédien Edouard Baer a annoncé qu’il ne pours… https://t.co/elIv0t5RYP
VA Press : Cancer : la ministre de la Santé promet de mieux rembourser les perruques Alors que c’est une promesse qui n’est pa… https://t.co/nq91jQqhJJ
VA Press : Sommes-nous manipulés par Greenpeace ? https://t.co/sb3EzWqiGS via @wordpressdotcom
VA Press : La rémunération par les pourboires remise en question aux Etats-Unis Les discussions autour du service non compris… https://t.co/byKB26Edj1
VA Press : Les Etats-Unis quittent le Conseil des droits de l’homme de l’ONU L’ambassadrice américaine aux Nations Unies, Nikk… https://t.co/e9ysWRnaQc