< head > < /head >
Carnets du Business


           

USA : les premiers effets domestiques de la guerre commerciale




Lundi 30 Juillet 2018


L’augmentation des prix de l’acier et de l’aluminium causée par la guerre commerciale lancée par Donald Trump commence à se faire ressentir. Les 500 plus grosses entreprises américaines pourraient connaitre une réduction de 15% de leurs bénéfices, des hausses de prix conséquentes commencent à être appliquées.



Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
Les frictions douanières ne devaient pas avoir des conséquences sur les entreprises et consommateurs américains. La promesse de l’administration Trump est déjà démentie par la réalité avec une des hausses de prix importantes sur des produits du quotidien. Comme un symbole, c’est Coca-Cola qui le premier a assumé d’augmenter le prix des canettes au début du mois de juillet. « Ces droits de douane ont des conséquences sur l’activité d’embouteillage (plastique, résine et transport). « A court terme, il va y avoir un certain impact pour les consommateurs », avertit Deborah Thomas, directrice financière d’Hasbro, société spécialisée dans les jeux de société. Cette dernière est en discussions avec ses fournisseurs et ses distributeurs. Une augmentation des prix pourrait s’abattre sur ses fameux jeux de Scrable et de Trivial Pursuit au moment de la cruciale période de Noël » rapporte Le Parisien-Aujourd’hui en France.
 
Autre symbole touché de plein fouet par les réponses chinoises et européennes aux taxes américaines, le secteur automobile américain prévoit d’augmenter ses prix. « A cause de ces nouvelles taxes, les « Big Three » de Detroit (General Motors, Ford, Fiat Chrysler) ont dû revoir à la baisse leurs ambitions pour 2018, entraînant la plus mauvaise séance boursière des actions depuis la banqueroute de GM et de Fiat Chrysler en 2009. General Motors évalue la facture de la hausse des prix de l’aluminium et de l’acier - qui comptent pour plus de la moitié des composants d’une voiture - à plus d’un milliard de dollars en 2018 » explique le quotidien français.
 
D’après une étude de Goldman Sachs, les 500 plus grosses entreprises américaines pourraient être touchées par une baisse de 15% de leurs bénéfices. Tous les secteurs sont concernés et non pas uniquement ceux qui exportent en Europe ou en Chine et sont frappés par des hausses de taxe. « Consciente des enjeux alors qu’approchent les élections de mi-mandat en novembre, l’administration Trump vient d’annoncer un plan d’urgence de 12 milliards de dollars pour aider les agriculteurs pénalisés par les mesures de rétorsion » conclue Le Parisien. Reste à voir si ce plan sera capable d’éviter des conséquences sur l’emploi.

Joseph Martin





Rejoignez-nous
Twitter
Rss

Recherche


L'actualité de la RSE



L'actualité économique avec le JDE




2ème édition, revue et augmentée



VA Press sur Twitter
VA Press : La canicule de 2003, toujours dans les mémoires mais encore égalée A chaque épisode caniculaire, le souvenir de cel… https://t.co/3MrdkxqBRP
VA Press : La Turquie maintient son boycott de l’Eurovision Le patron de la télévision publique turque vient de confirmer que… https://t.co/pRT2QsryLg
VA Press : Construire sa maison : bois et écologie font-ils bon ménage ? Souvent présenté par ses promoteurs comme un matériau… https://t.co/ALL3PUv1EI
VA Press : Article n°1265 Les oppositions ont beau gesticuler, les chiffres sont têtus L’opposition de gauche et l’opposition… https://t.co/jrHLJCu4LA
VA Press : Par force de loi, les portables sont interdits à l’école et au collège Le texte de loi interdisant les portables à… https://t.co/LLcOdv7leP