< head > < /head >
Carnets du Business


           

Une application pour héler les taxis financée par l'Etat




Mercredi 23 Mars 2016


Pratique, une nouvelle application française permet de héler un taxi depuis son téléphone. Cette application est financée par l’État et sera mise la semaine prochaine en service dans la ville de Montpellier.



Un article en ligne du journal Le Point, d'après une dépêche AFP, explique que "la plateforme "le.taxi" permet aux clients de héler un taxi depuis leur smartphone, en utilisant une application conçue à cet effet."
 
Cette application pour smartphone a été "développée par l'Etat pour permettre la mise en relation de taxis et de leurs clients via des applications pour smartphones, la plateforme électronique "le.taxi", sera officiellement mise en service mardi à Montpellier, où elle a été testée depuis trois mois."

L'article précise que cette application est développée depuis mars 2015 par l'administration publique. Elle aurait couté  "250 000 euros, auxquels s'ajouteront 500 000 euros par an de frais d'exploitation, ces montants incluant les salaires de quatre fonctionnaires affectés à ce projet."

Des centaines de courses réalisées via cette appli

Présentée en octobre 2015, l'application est donc lancé auprès du grand public : l'article ajoute qu'"en trois mois, des centaines de courses ont été réalisées via cette plateforme et plus des trois quarts des 200 chauffeurs locaux s'y sont déjà enregistrés, ont précisé des représentants des ministères des Transports et de l'Intérieur lors d'une conférence de presse lundi."

Par conséquent, comme l'explique Le Point, "les Montpelliérains peuvent désormais héler un taxi depuis leur smartphone, en utilisant une application mobile conçue à cet effet. Il en existe déjà plusieurs en téléchargement pour iPhone ou Android, dont Taxi Proxi, Mon Appli Taxi, Zaléou, développée par Ixxi, filiale de la RATP, ou encore Tedycab, mis en ligne la semaine dernière par le groupe Transdev."

Ainsi, "ce nouveau service entraine deux changements majeurs dans la relation entre les taxis et leurs clients. D'abord, l'absence de frais d'approche, les chauffeurs s'engageant à ne pas faire tourner leur compteur tant qu'ils ne sont pas arrivés sur le lieu de la commande."

Lire l'intégralité de l'article du Point ici.

Joseph Martin





Rejoignez-nous
Twitter
Rss

Recherche









2ème édition, revue et augmentée



VA Press sur Twitter
VA Press : La canicule de 2003, toujours dans les mémoires mais encore égalée A chaque épisode caniculaire, le souvenir de cel… https://t.co/3MrdkxqBRP
VA Press : La Turquie maintient son boycott de l’Eurovision Le patron de la télévision publique turque vient de confirmer que… https://t.co/pRT2QsryLg
VA Press : Construire sa maison : bois et écologie font-ils bon ménage ? Souvent présenté par ses promoteurs comme un matériau… https://t.co/ALL3PUv1EI
VA Press : Article n°1265 Les oppositions ont beau gesticuler, les chiffres sont têtus L’opposition de gauche et l’opposition… https://t.co/jrHLJCu4LA
VA Press : Par force de loi, les portables sont interdits à l’école et au collège Le texte de loi interdisant les portables à… https://t.co/LLcOdv7leP