Carnets du Business


           

Voeux 2024 : Bruno Le Maire présente un tableau sombre de la France




Lundi 8 Janvier 2024


Lors de ses vœux aux acteurs économiques ce lundi 8 janvier 2024, Bruno Le Maire a dressé un portrait préoccupant de la France. Entre la nécessité de réformes structurelles et les défis géopolitiques, le ministre a souligné l'urgence de repenser le modèle économique français.



Nécessité de repenser le modèle social français

Bruno Le Maire n'a pas hésité à décrire un modèle social français mis à l'épreuve lors de la présentation de ses vœux de 2024 devant les acteurs du secteur. Selon le ministre de l'Économie, « le moment est venu de parachever cette transformation du modèle économique et social français », pointant du doigt un système qui se doit d'évoluer pour répondre aux défis actuels. Malgré une dette publique de plus de 3.000 milliards d'euros, le ministre de l'Économie a réaffirmé l'objectif du gouvernement qui est d'atteindre le plein-emploi (taux de chômage à 5 %) d'ici à la fin du quinquennat d'Emmanuel Macron. Le taux de chômage actuel étant de 7 %. Cet objectif s'accompagne d'un engagement à réduire la dépense publique, et de trouver « au minimum 12 milliards d'euros d'économies en 2025 ». Pour ce faire, Bruno Le Maire a mis en avant la nécessité d'une réforme en profondeur de la formation professionnelle et de l'éducation, citant le lycée professionnel comme principal levier pour préparer les jeunes aux réalités du marché du travail.  

La question de l'emploi des seniors a également été particulièrement soulignée par le locataire de Bercy qui a tenu à faire un appel du pied auprès des entreprises. Bruno Le Maire a tenu à souligner que ces derniers « ne sont pas un poids, mais une chance du fait de leur expérience. » « Leur savoir-faire doit être transmis », a insisté Bruno Le Maire, qui ne s'est pas retenu de critiquer la pratique de la mise à la retraite déguisée de certaines entreprises. Bercy a ainsi rappelé aux 1.300 acteurs du secteur présents à ses vœux la réduction de l'indemnisation au chômage longue durée pour les seniors et le fait que « passés 6 mois, une personne de plus de 55 ans perd de grandes chances de retrouver un travail ».  

L'urgence de réindustrialiser et de rendre la France attractive

Bruno Le Maire a également mis l'accent sur le contexte géopolitique tendu, un facteur qui ne peut être ignoré dans la stratégie économique de la France. « Un embrasement du Proche-Orient, une insécurité croissante dans le trafic de la mer Rouge, un incident dans le détroit de Taïwan remettraient en cause la stabilité internationale et affecteraient durablement le commerce mondial », a-t-il prévenu.

Dans ce contexte, la réindustrialisation de la France apparaît comme une nécessité stratégique. Le ministre de l'Économie a mis l'accent sur la nécessité de rendre l'industrie française plus verte et décarbonée, un secteur où la France pourrait prendre le leadership grâce à ses investissements dans les énergies renouvelables et les technologies propres telles que la production de batteries ou d'éoliennes par exemple. Il a également mentionné un projet de loi visant à réduire les impôts de production afin de stimuler cet essor dans le cadre d'un projet de loi de simplification qui devrait prochainement être présenté devant le Parlement. Le ministre a annoncé un projet de loi sur l'attractivité financière de la France dont la présentation est prévue pour le printemps 2024.  

Axelle Ker




Recherche

Rejoignez-nous
Twitter
Rss
Facebook

L'actualité de la RSE









2ème édition, revue et augmentée