< head > < /head >
Carnets du Business


           

Loi travail : les exigences de la CGT




Mercredi 15 Juin 2016


Officiellement, Philippe Martinez ne réclame plus le retrait du projet de loi, mais le patron de la CGT exige qu'il soit « vidé de toute substance. »



Source : Pixabay, image libre de droits.
Source : Pixabay, image libre de droits.
Un article en ligne du journal Le Point explique que « la contestation de la loi travail devrait atteindre un nouveau pic, mardi, avec la journée de mobilisation nationale à l'appel des syndicats opposés au texte porté par Myriam El Khomri. »

Il ajoute que « le patron de la CGT, Philippe Martinez, a promis une manifestation « énorme », « comme nous n'en avons jamais connu ». »

L’article souligne que « certains veulent croire que la manifestation de mardi sera le baroud d'honneur de la CGT, avant l'épuisement de la contestation. Nombreux sont les observateurs ayant souligné le changement de ton de Philippe Martinez, qui n'exige plus formellement le retrait du texte comme condition préalable à d'arrêt du mouvement. »

Cependant, « reste à savoir si le patron de la CGT et la ministre du Travail, Myriam El Khomri, peuvent vraiment trouver un compromis qui leur permettrait de sortir et l'un et l'autre de leur bras de fer la tête haute. »
 

Philippe Martinez l’exige : « s'il veut faire cesser la contestation, l'exécutif devra non seulement renoncer au fameux article 2, qui donne la priorité à l'accord d'entreprise sur l'accord de branche en matière d'organisation du travail, mais aussi à la réforme du licenciement économique, aux accords d'entreprise offensifs ou au référendum d'entreprise, ainsi qu'à l'évolution de la médecine du travail. »

L’article explique que « cela revient à vider, purement et simplement, le projet de loi de toute substance. Philippe Martinez va même jusqu'à se payer le luxe d'exiger la fin de la primauté de l'accord d'entreprise (même en cas d'accord moins favorable au salarié que l'accord de branche), un principe qui existe… depuis 2004 et qui est encadré par un droit de veto des branches. »

Lire l’intégralité de l’article du Point ici.
 

Sébastien Arnaud





Rejoignez-nous
Twitter
Rss

Recherche









2ème édition, revue et augmentée



VA Press sur Twitter
VA Press : Géant du théâtre et voix inoubliable : Jean Piat est mort Mardi 18 septembre Jean Piat est mort à l’âge de 93 ans.… https://t.co/dUccvYmb3C
VA Press : Patrimoine marseillais : la fausse victoire de la ministre de la Culture Par communiqué, la ministre de la Culture… https://t.co/VR3avs967C
VA Press : Non les billets pour Al Pacino ne sont pas trop chers La presse s’est empressée d’aller chercher sur Twitter des me… https://t.co/KhOCz0wssv
VA Press : La drôle de boutique qui ouvre à l’Elysée Des goodies kitch en produits dérivés de l’Elysée ont été révélés à l’occ… https://t.co/vUB253ZggF
VA Press : « Mademoiselle de Joncquières », les femmes n'ont pas attendu MeToo pour exister Le réalisateur Emmanuel Mouret s’e… https://t.co/Ffr2SSmH99